Investissement aux USA : comment bien mesurer le rendement de votre entreprise ?
dans Investir aux USA

Investissement aux USA : comment bien mesurer le rendement de votre entreprise ?

La capacité à gagner de l’argent n’est pas simplement exprimée par le profit net mis en valeur par les documents comptables et financiers. Les recettes nettes doivent être modifiées pour donner une meilleure image de la réalité et éliminer quelques biais en lien avec la théorie comptable, notamment.

Quelques concepts de base

La capacité de gain ne peut être appréciée en une seule année. Toute entreprise sérieuse a besoin de développer un historique de création de revenus réguliers. Les tendances devraient être évaluées et les occasions rares ou non récurrentes devraient être éliminées pour ne pas fausser l’analyse. En comptabilité, on dit qu’on ne prend en compte un revenu que lorsqu’il est effectivement encaissé… contrairement à la dépense qui est prise en charge dès lors qu’elle est probable. La capacité bénéficiaire d’une entreprise peut être utilisée pour évaluer l’ensemble de l’entité ou simplement sa valeur intrinsèque pour une éventuelle vente ultérieure. Une durée de 3 à 5 ans est généralement utilisée pour évaluer la capacité de production moyenne. Il faut bien sûr tenir compte du potentiel et de la capacité de l’entreprise à générer plus de revenus dans le futur.

Rendement futur par rapport au rendement passé

Étant donné que la valeur d’une entreprise est fondée sur les avantages futurs ou ultérieurs, il semble plus intelligent d’utiliser les prévisions d’efficacité future comme base d’évaluation. L’utilisation de prévisions présente une variété d’enjeux utiles, mais aussi de risques.

Premièrement, la majorité des petites entreprises ne préparent généralement pas de prévisions par manque de temps. Il n’est pas courant de préparer des prévisions officielles pour une évaluation, et encore moins pour une PME. Faire des prévisions rapides et bâclées pour économiser de l’argent et du temps produit une évaluation basée sur des revenus douteux, ce qui peut causer plus de problèmes que de solutions.

Deuxièmement, les prévisions ont tendance à ne pas être pratiques parce qu’elles font des présomptions qui pourraient ne pas se réaliser. Les hypothèses sont généralement fondées sur des modifications approximatives par rapport aux chiffres de l’année précédente en raison du fait qu’il n’existe pas de bonnes méthodes pour estimer les résultats futurs.

Le passé n’est pas imparfait en finance

Le passé n’est peut-être pas un indicateur fiable à 100%, mais il a le mérite d’exister de manière immuable, avec des chiffres dûment justifiés. L’information dite « historique » peut être adaptée pour dresser des prévisions sur la rentabilité future. Ces modifications doivent se limiter aux résultats attendus des actions qui ont été exécutées, qui sont continues ou imminentes.

L’un des objectifs d’une évaluation est de pouvoir discuter et valider les résultats. Les données de l’efficacité antérieure sont beaucoup plus faciles à valider que l’information prévisionnelle. Un élément essentiel de la formule d’évaluation des services est le rendement prévu ou escompté d’une entreprise. Ces rendements sont mesurés en identifiant la capacité de production de l’entreprise et son potentiel commercial. La prochaine mesure à prendre pour terminer la formule est de mesurer les dangers liés aux changements dans le micro ou le macroenvironnement de l’entreprise.